Processus d’acquisition

Letter of Intent

Les MAIN doivent être soumis accom­pagnés d’une lettre d’intention (Letter of Intent LoI) provenant soit du ministère compétent pour la coor­di­nation de la NDC («Natio­nally Deter­mined Contri­bution» ou contri­bution déter­minée au niveau national) soit de l’instance désignée comme respon­sable des approches coopé­ra­tives au titre de l’article 6.

La Letter of Intent (LoI) confirme l’intention du gouver­nement du pays de transfert d’apporter son soutien à l’activité et d’engager des discus­sions bila­té­rales avec le gouver­nement suisse. Si un accord bila­téral a déjà été conclu, l’exigence d’une LoI peut être remplacée par des dispo­si­tions spéci­fiques de l’accord.